Le Wwoofing : l’échange à portée de main

Publié par Baptiste lenoir le

Découvrir l’agriculture biologique en participant aux travaux de la ferme en échange du gîte et du couvert : une activité qui séduit de plus en plus de « wwoofeurs ».

En 2018, plus de 14 000 personnes ont donné du sens à leurs vacances en devenant wwoofeurs, c’est à dire en vivant le quotidien de paysans qui pratiquent l’agriculture biologique.

Des vacances solidaires actives

Le wwoofing est un concept de voyage à la fois économique, solidaire et écologique.

Il consiste à donner de votre temps en participant aux différentes tâches sur une exploitation agricole biologique (jardin, potager, verger, fleurs, élevage). Vous travaillez environ 25h par semaine. Et en échange vous êtes nourri et logé dans une famille en immersion avec le mode de vie des locaux.

Le wwoofing est ouvert à tout le monde, quelque soit l’âge ou la nationalité. Pas besoin d’être un fin connaisseur du compostage ou de l’apiculture ! Comme l’indique la charte de Wwoof France, l’un des objectifs est de « permettre à des non-initiés d’avoir une première expérience dans le domaine de l’agriculture biologique et de l’éco-construction ».

D’après l’association française, la plupart des adhérents sont d’ailleurs des citadins. L’essentiel : avoir envie d’apprendre et être sensible à la protection de l’environnement. En effet, vous partagerez le quotidien de fermiers bio ou de personnes ayant un rapport privilégié avec la nature.

Plus largement, l’ambition du wwoofing est aussi, grâce à ce partage de connaissances et à cette chaîne de rencontres, de diffuser les principes d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de défendre ainsi la biodiversité. Le wwoofing permet également de favoriser la communication au sein du mouvement de l’agriculture biologique. Aussi, il va créer des liens entre citadins et ruraux.

Les 5 principales raisons de se lancer dans l’aventure

  • Dans un premier temps, le wwofing est très économique car c’est un échange de bon procédés. Nous sommes nourris et logés en échange de travail donc pas besoin d’effectuer de dépenses à ce niveau là.

  • Ensuite, l’envie d’apprendre de nouvelles choses est une motivation supplémentaire. Qui n’a jamais eu envie d’en mettre plein la vue à ses amis ? Dites leur que vous avez passé vos vacances à faire du miel et ce sera chose faite !

  • Troisièmement, le wwoofing permet aux adeptes de sortir des sentiers battus. Il permet aussi de découvrir de nouveaux horizons loin des destinations traditionnelles mais plus proche des petits villages.

  • La quatrième raisons est le désir d’intégration. En effet, cela permet de laisser son empreinte dans la vie active, de voir ce que l’on a pu faire à notre niveau. Voir ce que l’on a créé pour s’intégrer à de nouvelles coutumes et usages.

  • Enfin, la dernière raison est de vivre une aventure authentique avec les individus à l’inverse des vacances all-inclusive où il y a une relation client-salariés très présente.

Dans la même rubrique :

Pour tout savoir sur le Wwoofing en France rendez-vous sur : https://wwoof.fr/


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *